top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLabo Rieuse

Après les montagnes, le Pado // le 9 juillet

Chroniques de la vie quotidienne dans un squat d’accueil pour personnes exilées à la frontière franco-italienne

Un texte de Murielle Holtz mis en voix et en musique par le collectif Harraga


Le 9 juillet à 20h à LaboRieuse, venez découvrir les mots de Muriel Holtz, qui racontent le quotidien de l'exil, la souffrance, l'espoir, et la force des solidarités quand elles s'organisent.

Les fonds récoltés au cours de la soirée seront intégralement reversés au R.I.B. (Réseau Inter Briançonnais)


À l’automne 2023, le refuge solidaire de Briançon ferme ses portes pour cause de surnombre. Pour pallier au manque de structures pouvant accueillir les personnes exilées qui viennent de traverser la frontière franco-italienne, le squat le Pado ouvre ses portes. Bien que le maire de la ville ordonne immédiatement de couper l’eau du bâtiment, la solidarité s’organise. Couvertures, matelas,

nourriture, aide financière et humaine arrivent de tout le pays pour faire vivre le Pado et tenter d’offrir un accueil digne aux nouveaux arrivants. Chaque jour, Murielle Holtz a tenu un journal de

bord. Le collectif Harraga en propose une lecture vivante et musicale à plusieurs voix.

Le collectif Harraga est composé de personnes militantes et/ou exilés ayant toustes passées un moment au Pado.


Murielle Holtz : écriture et lecture

Marlène Sangaré : piano et lecture

Omar Oumokha : lecture

Abdel Ait farra : guitare

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page